Plus de 3 milliards de tonnes de bombes chimiques présentes dans la mer du Nord et la mer Baltique.

Discussion dans 'Sciences' créé par anko, 8 Mai 2019.

Tags:
  1. anko

    anko D.M.B

    Inscrit:
    2 Janvier 2018
    Messages:
    139
    J'aime reçus:
    19
    Selon l’Institut océanographique de Moscou, il suffirait qu’1/6ème de ces substances s’échappent dans la Baltique pour éradiquer toute forme de vie sous-marine pendant un siècle.

    On connaît la pollution plastique qui ravage nos mers et océans, mais il en existe une autre, bien plus pernicieuse.
    Après les deux Guerres Mondiales, les Alliés ont jeté des centaines de milliers d’armes chimiques et conventionnelles au fond de la mer du Nord et la mer Baltique.
    Aujourd’hui, l’érosion des fuselages menace d’éradiquer la vie sous-marine.

    Au début du XXième siècle, la mer du Nord a été la scène de guerre des pays industriels, avec le développement de nouvelles armes : sous-marin, avions, tanks, armes chimiques

    Une fois les conflits terminés, les militaires se sont débarrassés des armes restantes en les immergeant dans des étendues d’eau. Près de la ville de Knokke, en Belgique, 35 000 tonnes d’armes chimiques ont ainsi été jetées en mer, certaines reposant à moins d’un mètre de profondeur. A l’époque, les autorités répondent au Maire, qui s’inquiète d’une pollution environnementale ou de l’explosion des armes, par « c’est la solution la plus rapide, et les dangers évoqués ne se présenteront pas. »

    Une arme chimique est d’abord un agent toxique, une substance capable d’avoir un effet toxique sur sa cible, couplé avec un système de dissémination (bombe, aérosol, grenade).

    Le gaz moutarde est en fait un liquide à l’aspect sirupeux, et peut se répandre dans la Mer une fois sa carcasse métallique érodée… avec des conséquences dramatiques.


    lareleveetlapeste.fr